Entraîneurs limogés : le classement surréaliste de la Ligue 1 et de la JSK au niveau mondial !

Dans l’édition 297 de sa lettre hebdomadaire, l’Observatoire du football CIES a analysé l’emploi d’entraîneurs dans 84 premières divisions du monde entier entre janvier 2015 et décembre 2019. Le nombre moyen d’entraîneurs par club en charge pour au moins trois matchs de championnat lors de cette période,  est de 7,9 en Algérie. Ce qui place la Ligue 1 Mobilis à une triste troisième place dans le classement mondial des championnats où on limoge le plus entraîneurs, après la Primera División (Bolivie) et la Ligue 1 tunisienne. Ce classement par club ne comprend que les équipes qui ont toujours évolué en première division depuis 2015. Et avec une moyenne de 10,6 entraîneurs, la JS Kabylie enregistre la dixième importante rotation au niveau mondiale entre 2015 et 2019. Le grand club de Djurdjura est suivi dans ce triste classement par le CS Constantine (25ème)  et le NA Hussein Dey (26ème)  La valeur la plus élevée par club a été observée pour les Boliviens de Club Real Potosí (20 entraîneurs différents en charge pendant au moins trois matchs de championnat).