Sepp Blatter très élogieux envers le football algérien

Dans une interview exclusive accordée à El Watan, l’ex-président de la FIFA Sepp Blatter a encensé le football algérien soulignant au passage son influence sur le plan international. « Permettez-moi de vous dire que le football algérien a joué un grand rôle sur le plan international. Son équipe nationale a disputé trois finales de Coupe d’Afrique des Nations, elle en a remporté deux, la première en 1990 et la seconde récemment en 2019 en Egypte, sans oublier la finale perdue contre le Nigeria en 1980. » A déclaré le suisse qui a surtout mis en valeur, la participation honorable des Verts aux quatre phases finales de Coupe du Monde qu’ils ont eu à disputer durant leur histoire (1982, 1986, 2010 et 2014). « L’Algérie a participé à deux Coupes du monde successives, où s’est brillamment illustrée ; celle de 1982 en Espagne, où par une entente Autriche-Allemagne que l’éthique et le fair-play condamnent, son droit d’accéder au second tour lui a été volé. En 1986, elle a réalisé un bon parcours dans un groupe très difficile où il y avait le Brésil, l’Espagne et l’Irlande du Nord. La sélection algérienne a laissé une bonne image au Mexique. Vingt-quatre (24) plus tard, l’Algérie s’est de nouveau qualifiée à la Coupe du monde de 2010, organisée pour la première fois sur le sol africain (en Afrique du Sud). Elle a réalisé un parcours honorable au pays de Nelson Mandela, accrochant au passage l’Angleterre (0-0). En 2014 au Brésil, les Verts ont passé le premier tour avant d’être éliminés difficilement en huitième de finale (1-2) après prolongation par l’Allemagne, le futur vainqueur du tournoi. Le monde entier a salué la performance de l’Algérie qui est passée tout près d’un grand exploit. » Le Suisse s’est également remémoré le parcours de l’équipe algérienne juniors au Mondial de la catégorie au Japon en 1979, et surtout celui de des clubs algériens au niveau des compétitions interclubs, « De nombreux clubs algériens se sont illustrés de fort belle manière sur la scène continentale, à l’instar de la JS Kabylie, double vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions, trois ou quatre vainqueurs de la Coupe de la CAF, l’ES Sétif, double vainqueur de la prestigieuse Coupe des clubs champions et Ligue des champions et qui a dignement représenté le football algérien et africain en Coupe du monde des clubs, compétition organisée sous l’égide de la FIFA, sans oublier le MC Alger, premier club algérien à avoir remporté la Coupe d’Afrique des clubs champions vers la fin des années 1970, le MC Oran, finaliste malheureux de la Coupe d’Afrique des clubs. » Dira Blatter qui a oublié de citer l’USM Alger qui a réussi à atteindre la finale de la Ligue des champions africaine en 2015.