Les confessions de Rabah Madjer sur le sacre des Verts en Egypte

Dans un entretien accordé à l’émission égyptienne Stadium On Time présentée par l’ancien gardien de but des Pharaons, Ahmad Shobair, l’ex sélectionneur national algérien, Rabah Madjer, s’est dit surpris par le dernier sacre des Verts à la CAN 2019. « Certes, l’Algérie a remporté la CAN 2019 avec l’art et la manière. Mais personne ne s’attendait à la voir afficher un tel niveau durant tout le tournoi. Tout le monde a présenté l’Egypte comme la grande favorite de cette CAN. Finalement, elle a montré un niveau très moyen, ce qui a permis, dieu merci, à notre équipe nationale de sauter sur l’occasion et remporter le trophée avec mérite. » A déclaré le grand artisan du premier sacre des Verts en 1990 qui avait pourtant prédit le pire pour l’équipe nationale en juin 2018 quand une grande partie de l’opinion sportive réclamait son départ à la tête de la sélection. «Si je démissionne, je vais condamner l’équipe nationale». Avait averti Madjer à l’époque. Il n’empêche que  l’auteur de la célèbre talonnade magique dans les buts du Bayern Munich en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1987, a insinué qu’il a laissé son empreinte en tant que sélectionneur national en dépit de son passage raté. « Quand un entraîneur travaille dans des conditions difficiles, c’est compliqué pour lui de réussir. Avant l’arrivée de Belmadi, il y avait en place des entraîneurs qui ont laissé leur empreinte. Ils méritent des remerciements. Belmadi a continué ensuite le travail. Et avec la stabilité qui régnait au sein de la sélection et la détermination de nos joueurs, on a fini par gagner la CAN  en Egypte. »