Audience du TAS de Lausanne : la FAF répond à l’USMA

La Fédération algérienne de football a réagi aux critiques formulées à son encontre par la direction des Rouge et Noir au sujet de son absence vendredi à l’audience qui s’est tenue vendredi matin par visioconférence au niveau du Tribunal administratif du sport (TAS) de Lausanne au sujet de l’affaire du fameux derby algérois USMA-MCA. Selon une source autorisée auprès de l’instance fédérale, cette dernière n’était pas obligée d’assister à ladite séance pour deux raisons. « D’abord parce que la FAF avait déjà transmis le mémoire à verser dans le dossier avec toutes les explications au sujet de cette affaire. Et puis y avait déjà un représentant des instances du football algérien, en l’occurrence celui de la Ligue de football professionnel (LFP) qui, faut-il le rappeler, agit également par délégation de la FAF. », Explique notre source.  Quant à la remise du fameux  PV de la réunion du Bureau fédéral qui s’est déroulée à Ouargla, le 30 septembre 2019, la FAF considère qu’il s’agit d’un document interne contenant d’autres éléments qui ne concernent pas cette affaire et qui ne peuvent être portées à d’autres parties ni rendus publics.  « Le compte-rendu ou le relevé des conclusions (ou communiqué),  reprennent les attendus du Bureau Fédéral. Et il s’agit d’un document probant, déjà versé dans le dossier transmis par l’avocat de la FAF. » Assure notre interlocuteur qui précise que « la FAF n’est en conflit avec quiconque, et encore moins l’USMA comme tentent de le faire admettre certains. Elle ne fait que défendre une décision prise par un organe juridictionnel indépendant qu’est la Commission d’Ethique, après que la LFP à travers la commission de discipline, et le TAS d’Alger aient donné leur verdict. ».