Le plan de la CAF pour sauver la CAN 2021

La Confédération africaine de football (CAF) tiendra mardi une réunion pour évoquer la reprise de ses compétitions, après la longue interruption provoquée par la pandémie de coronavirus.

Les dirigeants du football africain discuteront en visioconférence sous la présidence du président Ahmad Ahmad pour étudier les scénarios possibles concernant l’avenir des compétitions continentales notamment  la Coupe d’Afrique des nations. Prévue du 9 janvier au 6 février 2021 au Cameroun, cette dernière risque à priori d’être décalée en raison de la crise sanitaire qui secoue le monde entier. Mais ce n’est pas vraiment l’option envisagée actuellement par la CAF qui ne perd pas espoir de voir sa compétition phare se dérouler dans les délais convenus.

« Nous espérons sincèrement que la Coupe d’Afrique des nations se tiendra comme prévu en janvier et février prochains. », a déclaré d’ailleurs à l’AFP le secrétaire général de la CAF, Abdelmounaim Bah.

Pour sauver sa CAN, l’instance africaine compte programmer les quatre journées restantes des éliminatoires de cette compétition en octobre et novembre, quitte à entraîner un nouveau report du début des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Initialement prévues pour début mars et décalées dans un premier temps à octobre, ces même qualifications ne devraient finalement débuter qu’en 2021, soit après la CAN.

A noter que la CAF devra également se prononcer lors de sa réunion de mardi sur l’avenir du championnat d’Afrique des nations, ainsi que sur ses deux compétitions interclubs, à savoir de la Ligue des champions de la CAF et de la Coupe de la confédération, qui ont été interrompues en mars au niveau des demi-finales. Des scénarios pour disputer ces demies et les finales soit en août soit en septembre sont sur la table.