Le président de la FIFA sous le coup d’une enquête pénale

Le président de la fédération internationale de football association (FIFA) Gianni Infantino,  fait actuellement l’objet d’une procédure pénale, ouverte contre lui par le procureur fédéral extraordinaire suisse.

Président de la FIFA depuis février 2016, en remplacement de son compatriote Sepp Blatter, le Suisse est soupçonné de collusion avec le patron du parquet fédéral suisse. Une procédure pénale vient d’être ouverte contre lui sur fonds de soupçon de collusion suite à la nomination d’un procureur extraordinaire pour examiner la plainte déposée contre lui.

C’est la justice suisse qui a fait cette annonce ce jeudi par le biais d’un communiqué. L’affaire remonte à la Fifagate, qui avait fait tomber tant de dirigeants au sein de l’institution internationale mais qui jusque-là avait épargné le Helvète.

publicité

Infantino n’est pas le seul à être visé par une plainte. C’est aussi le cas du procureur Rinaldo Arnold qui est accusé d’abus d’autorité, violation du secret de la fonction et entrave à l’action pénale..

La semaine passée le chef du parquet suisse Michael Lauber, avait démissionné après sa mis en cause pour sa gestion du Fifagate. alors en charge de l’enquête sur le Fifagate, Michael Lauber est  soupçonné de collusion avec Gianni Infantino. Les deux hommes se sont en effet rencontrés de façon informelle à plusieurs reprises en 2016 et 2017, soulevant des interrogations sur une éventuelle collusion.