Décès de l’ancienne gloire de l’équipe du FLN Saïd Amara

Saïd Amara, n’est plus. L’ancien joueur de la glorieuse équipe du Front de libération nationale (FLN), est décédé ce dimanche à l’âge de 87 ans après un long combat contre la maladie.

Né le 11 mars 1933 à Saïda, le défunt était considéré comme l’un des joueurs les plus doués de sa génération. Il avait débuté sa carrière de footballeur en 1951 au Gaite club de Saïda avec lequel il a évolué pendant deux saisons, avant de rejoindre la prestigieuse équipe du SC Bel-Abbès, surnommée à l’époque le Real d’Afrique du Nord. Ses remarquables prestations l’envoient directement au RC Strasbourg avec lequel il s’engagera lors de la saison 1956-1957. Il jouera ensuite à l’AS Béziers jusqu’en 1960, l’année où il rejoindra la glorieuse équipe du FLN.

Après l’indépendance, Saïd Amara rejoindra les Girondins de Bordeaux avec lesquels il parvient à accéder en finale de la Coupe de France en1964. L’année suivante il retourne en Algérie, et signe au MC Saïda, le club de sa ville natale qu’il réussi à mener à la victoire en Coupe d’Algérie, en 1965. C’est d’ailleurs le seul trophée gagné jusqu’à aujourd’hui par la formation de l’Ouest du pays. Amara met fin à sa carrière de footballeur en 1971, après avoir été pendant trois entraîneur-joueur de la JSM Tiaret.

publicité

Sous la casquette d’entraîneur, Saïd Amara  va connaître une carrière pleine. Il avait été nommé sélectionneur national à deux reprises, entre 1972 et 1974. il a dirigé autre temps, l’ES Mostaganem en 1973-1974. Après un passage au MC Oran (1976-1979), il va mener le GC Mascara aux cotés de Khenane Mahi à son premier et dernier titre de champion d’Algérie en 1984 en ayant comme joueur un certain Lakhdar Belloumi.  

En 1999, il décida de mettre fin à sa carrière d’entraîneur après avoir dirigé pendant une saison la formation libyenne du Ahly Benghazi. Saïd Amara était membre de l’assemblée générale de la Fédération algérienne de football (FAF). Il a été inhumé au cimetière de Saïda en présence d’une grande foule venue lui rendre un dernier hommage.

La rédaction du Score présente ses plus sincères condoléances à sa famille et Prie Dieu Le Tout-Puissant de l’Accueillir en Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons et à Lui retournons.».