Neymar accuse Alvaro de racisme

Expulsé dimanche soir en fin de partie lors du Classique entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille (0-1), Neymar a accusé Alvaro Gonzalez de racisme. Le Brésilien a réaffirmé sa version des faits après le match sur les réseaux sociaux.

«Pas de racisme. Non au racisme. Pas ici. On peut dire ce qu’on veut, mais pas ça. Surveillez Alvaro (Gonzalez). C’est un putain de raciste. C’est pour cela que je l’ai frappé», a écrit la star du Paris Saint-Germain sur Twitter.

L’attaquant auriverde est d’ailleurs revenu sur son altercation avec le défenseur espagnol de l’OM quelques instants après la rencontre perdue (0-1). «Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir tapé dans la face de ce connard», a lancé l’ancien du Barça.

publicité

Pour sa part, le technicien marseillais André Villas-Boas a défendu son joueur en conférence de presse : «Il n’y a pas de place pour le racisme dans le foot mais là je ne pense pas que ce soit le cas… il faut regarder». La star du PSG n’est pas prés de lâcher Alvaro puisque le Brésilien a demandé concrètement à la LFP d’agir et de revisionner les images afin de sanctionner Alvaro.

Au cours de la première mi-temps de ce Classique très tendu Neymar s’est tourné vers l’arbitre pour se plaindre du comportement d’Alvaro Gonzalez : « Racisme, non », répète-t-il à plusieurs reprises. Lors de la bagarre générale de la fin de match, les deux hommes se sont invectivés avant que Neymar, expulsé pour une tape sur le défenseur de l’OM, sorte en se plaignant du racisme de son adversaire.