Belmadi entre regrets et satisfaction

Le sélectionneur national Djamel Belmadi n’a pas caché sa satisfaction après la grosse prestation fournie par son équipe mardi soir à La Haye (Pays-Bas) face au Mexique (2-2).

Pendant ses dix minutes passées en conférence de presse d’après-match, le coach des Verts a analysé la deuxième sortie amicale de ses poulains durant leur tournée européenne. Il estime que ces derniers auraient pu l’emporter s’ils n’avaient pas évoluer en infériorité numérique durant quasiment toute la seconde période.

« Comment ne pas être satisfait de ce résultat qu’on arrive à faire un tel match face au 11e mondial, et enchaîner une série de 19 matchs sans défaite ? Pour nous c’est tout simplement une victoire .Nous étions plus qu’à la hauteur. Je suis quasi certain que si on avait terminé le match à onze, on aurait gagné. », a déclaré Belmadi. Ce dernier n’a pas caché toutefois sa frustration par rapport l’expulsion de Guedioura qui est intervenue peu après le début de la seconde période et qui a faussé complètement ses calculs.

publicité

« On aurait pu proposer encore de belles choses s’il n’y avait pas eu cette expulsion de Guedioura. Et si on a terminé le match en difficulté, c’est parce qu’on a joué à dix pendant plus de 40 minutes. Mais en dépit de notre infériorité numérique, on a mené jusqu’à la dernière minute de la rencontre avant d’encaisser un but qu’on pouvait éviter. J’aurais aimé battre cette équipe du Mexique. », a t-il ajouté.

« Les arbitres n’étaient pas à la hauteur de ce match »

Contrairement à ses habitudes, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a eu des mots durs envers l’arbitre du match qu’il accuse d’avoir pénalisé son équipe. « Je pense que les arbitres étaient un peu sévères avec nous. Is s’en sont pris à tous mes joueurs et même à moi. Je n’aime pas trop parler des arbitres ce soir, mais pour moi, ils n’étaient pas au niveau de cette rencontre. Personnellement, je n’aurais pas apprécié de jouer à dix et gagner ce match, ça aurait même faussé tout le travail que je suis venu chercher ici. » , a-t-il pesté.

Il n’empêche que Djamel Belmadi a tiré de gros enseignements de ce match, tout comme celui disputé quelques jours plutôt face au Nigéria en Autriche (1-0). « On a eu deux belles oppositions durant cette date FIFA. Le Mexique, c’est vraiment l’adversaire qu’on voulait. C’est une équipe qui met beaucoup d’intensité, avec peu de déchets techniques et qui va toujours vers l’avant. Elle a modifié aujourd’hui son système de jeu en optant pour une défense à trois, ce qui nous a surpris. Mais j’aime bien ça, parce que ça nous permet de s’adapter à ce genre de situations. », a-t-il affirmé.

 » Mes joueurs ont envie d’aller en Coupe du monde »

Invité à commenter la forme époustouflante qu’affiche son équipe depuis deux ans, le grand artisan du sacre des Verts en 2019 dira: « Nous cherchons toujours la progression, à devenir encore plus forts Je pense qu’on commence à atteindre un niveau de performance. On fait désormais partie des grandes équipes et on a montré que jouer face à l’Algérie ne sera pas du tout facile ».

Enfin, le conférencier a évoqué le prochain défi qui attend les Fennecs à savoir se qualifier au Mondial 2022, en précisant que le chemin sera encore long. « Les joueurs ont envie d’aller loin et jouer la Coupe du Monde. Mais il y a d’abord les qualifications de la CAN. Nous avons toujours dit que notre objectif était de se qualifier à la Coupe du monde, puis de faire un bonne phase finale au Qatar. Mais avant d’y arriver nous devons travailler encore plus  pour atteindre nos objectifs. »