Affaire Ciccolini : l’USMA expose sa version des faits

Quelques jours après le boycott de François Ciccolini de la cérémonie de la remise de médailles de la Supercoupe d’Algérie, les dirigeants de l’USM Alger ont été auditionnés ce jeudi par la Commission de Discipline de la Ligue professionnelle de football (LFP) dans le cadre de cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre.

En l’absence du principal concerné qui a quitté hier l’Algérie après avoir signé sa lettre de licenciement en contrepartie d’un petit chèque représentant plusieurs semaines de travail, les responsables des Rouge et Noir ont défendu la position de leur équipe. Ils ont d’ailleurs rejeté l’entière responsabilité de cet incident sur Ciccolini en considérant son comportement comme un acte isolé. « Ciccolini a agi seul. Nous nous sommes rendu compte de son absence qu’une fois montés à la tribune d’honneur pour récupérer nos médailles. A ce moment là, il était déjà dans le vestiaire. », ont-ils expliqué au cours de cette audition.

Pour montrer leur bonne foi, les Usmistes ont fait rappeler à la CD que le DG du club Djelloul Achour avait limogé sur le champ le technicien corse en raison de ce comportement qui selon eux, est étranger aux valeurs de l’USMA.

publicité

Une décision qui devrait éviter aux Rouge et Noir une lourde sanction de la part de ladite commission qui rendra son verdict la semaine prochaine concernant cette affaire.